[ITW ] Comment va le livre à l’heure des prix littéraires et du numérique ?

Mathias Enart a remporté le prix Goncourt. Delphine de Vigan, quant à elle a remporté il y a deux semaines le prix RenaudotQui sont celles et ceux qui sont réellement récompensé(e)s lors de la remise des prix littéraires ? Maison d’édition ou auteurs ? Le débat est flou et pose problème. A cette occasion, une enquête a été menée sur les coulisses de l’industrie du livre. Maria Bella *, assistante éditoriale chez « Livre de Poche » a bien voulu répondre à toutes ces points d’interrogation qui plannent autour de l’industrie du livre, qui se porte, plus ou moins bien. 

errors.cgi__3
Mathias Enart a remporté le prix Goncourt 2015. © Joel Saget/AFP

Dans le 6ème arrondissement de Paris, dans les locaux de la maison d’édition Livre de poche, Maria Bella, assistante éditoriale nous a fixé rendez-vous. Dans un immeuble en béton typique des années 70, plusieurs maison d’édition du groupe Hachette se partagent les lieux. Mme Bella est appelée par la secrétaire, elle ne va pas « tarder à descendre ».

Une étagère en plexiglace parvient difficilement à soutenir les quelques livres phares des maisons d’édition. Delphine de Vigan occupe une bonne partie du présentoir branlant.

Le bruit de rapides pas à la cadence soutenue se font entendre. Ce sont ceux de magnifiques escarpins bleu roi, appartenant à Maria Bella. « La voilà », annonce Mireille, la secrétaire. Malgrè ces talons de neuf centimètres, la belle italienne aux longs cheveux noir splendides marche d’un pas vif.

Les couloirs sont aussi étroits que ceux de l’hotel Overlook dans Shinning, gâge qu’il n’y ait pas les jumelles au détour d’uns d’entre eux. Le labyrinthe terminé, elle ouvre la porte de son bureau. Rempli de livres de la moquette verte sapin jusqu’au plafond, cela fait presque mal à la tête. « J’ai une tasse d’invité, vous voulez du thé ? » dit-elle.

Thé vert à la main, l’interview commence.

Qu’est-ce qu’une maison d’édition ? A quoi sert-elle ?

Maria Bella (M.B.) :  » Une maison grand format a vocation à faire découvrir de nouveaux auteurs et à proposer aux lecteurs une offre de lectures. Une maison de poche a vocation à donner une diffusion plus importante aux livres, en les promouvant auprès d’un public large et à un prix accessible. »

Quel sont les objectifs visés par une maison d’édition comme la vôtre ?

M.B. : « Ouvrir l’accès aux livres au grand public. Faire découvrir les auteurs à un public plus large.Mais aussi donner une deuxième vie aux titres qui n’ont pas forcément eu le succès escompté dans les grandes maisons. Plus généralement, il s’agit de convoquer un lectorat plus large pour les auteurs, que le livre se soit, ou non, bien vendu en grand format. »

Quelles relations une maison d’édition et ses auteurs entretiennent-elles ?

M.B. : « La démarche courante est que l’auteur propose son manuscrit à une maison d’édition de grand format. Le recours aux agents comme premier interlocuteur, comme c’est beaucoup le cas aux Etats Unis et dans les pays anglo-saxons, n’existe pas, ou presque en France. Pour le livre de Poche, la relation avec l’auteur est indirecte, puisque nous sommes des éditeurs seconds. Dans la plupart des cas, nous échangeons avec les maisons premières des auteurs, que ce soit pour l’achat des droits poches ou pour nos décisions éditoriales ensuite (couverture, quatrième de couverture, modifications éventuelles). C’est la maison d’édition de grand format qui choisit ensuite, ou non, d’en discuter avec l’auteur. »

A l’heure du numérique, comment se porte l’industrie du livre ? Quels sont les enjeux face à cette évolution des supports ?

M.B. : « Le numérique constitue un facteur d’évolution à prendre en compte, mais il ne semble pas qu’on puisse en parler comme une menace immédiate pour une maison d’édition. En poche, nous tentons d’acheter, quand nous le pouvons, les droits numériques des livres que nous publions. Cela s’inscrit dans une réflexion à long terme sur l’évolution des supports de diffusion. Il faut considérer, cependant, que l’évolution numérique touche avant tout les acteurs du livre qui interviennent après la publication, comme les libraires. Les auteurs, a priori, continueront à recourir aux maisons d’édition, quel que soit ensuite le format de diffusion de leur livre. »

Une sélection pour cet hiver ?

M.B. : Allan Hollinghurst, L’Enfant de l’étranger, un livre qui a connu un vrai succès en poche. Une plume magnifique qui raconte l’aristocratie anglaise.

www.livredepoche.com
Crédit photo : Livre de Poche

Adrien Bosc, Constellation. Un premier roman remarqué par la critique, lauréat notamment du Grand Prix de l’Académie française.

www.livredepoche.com
Crédit photo : Livre de Poche

Daphné du Maurier, Rebecca. Un classique indémodable.

www.livredepoche.com
Crédit photo : Livre de Poche

Terry Hayes, Je suis Pilgrim. Un thriller d’espionnage très efficace et addictif, lauréat 2015 de notre Prix des Lecteurs du Livre de Poche, catégorie polar.

www.livredepoche.com
Crédit photo : Livre de Poche

A quoi correspondent les prix littéraires dans une maison d’édition ?

M.B. : « Les prix littéraires sont une reconnaissance pour l’auteur et pour la maison d’édition qui les publie. Bien sûr, ils permettent également de convoquer un public plus large, grâce à leur effet prescripteur et à la visibilité qu’ils offrent. Leur effet sur les ventes d’un livre est donc conséquent. »

Mettez-vous en priorité l’édition en format poche les livres des auteurs lauréats de ces prix ? 

« Non pas en priorité, souvent même nous avons déjà acheté les droits poches des livres avant qu’ils reçoivent un prix, car notre prospection se fait très en amont. Mais nous restons bien sûr attentifs aux prix littéraires. Un prix est un repère pour les lecteurs et cela aide bien sûr à promouvoir le livre.

* Le prénom a été modifié pour assurer la confidentialité souhaité par notre interviewée.

Propos recueillis par Camille Carzola

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s