Émissions de CO2 importées, la cachoterie de notre inventaire national

La France, un modèle pour la réduction des émissions de CO2 ? L’Hexagone n’est pas si exemplaire. Il omet de compter près de la moitié de ses émissions de gaz à effet de serre dans son inventaire national en se contentant de déclarer ses émissions made in France, sans comptabiliser celles liées aux importations. 

On pensait que la France était sur la bonne voie des efforts en faveur d’une diminution des émissions de gaz à effet de serre. Elle s’était même réjouie d’avoir dépassé les objectifs du protocole de Kyoto en annonçant en 2012 une baisse de 15% depuis 1990 de ses émissions de CO2.
Pourtant ce mois-ci, un rapport du Commissariat général au développement durable est venu ternir le bilan. Un écart flagrant a été constaté entre les statistiques officielles annoncées par l’inventaire national des émissions de gaz à effet de serre et l’empreinte carbone réelle du pays, bien moins flatteuse.

Une empreinte carbone réelle bien supérieure à l’inventaire national déclaré

Tandis que l’inventaire national comptabilise 460 millions de tonnes équivalent CO2 en 2012 pour les trois principaux gaz à effet de serre – dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4) et protoxyde d’azote (N2O) -, l’empreinte carbone totalise, elle, 671 millions de tonnes équivalent CO2 pour la même année.

Emissions de gaz à effet de serre de la France en 2012 : comparaison entre l’empreinte carbone et l’inventaire national (territoire). Service de l'observation et des statistiques
Emissions de gaz à effet de serre de la France en 2012 : comparaison entre l’empreinte carbone et l’inventaire national (territoire). Service de l’observation et des statistiques

Comment l’expliquer ? Une telle discordance entre les chiffres se justifie par une divergence dans les méthodes de calcul de ces deux indicateurs.

  • L’inventaire national établi par la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, représente les rejets de CO2 comptabilisés sur le territoire national, c’est-à-dire les émissions liées aux biens et services seulement produits sur le territoire.
  • L’empreinte carbone répond à un autre calcul. Elle intègre l’ensemble des émissions induites par la consommation de biens et services qu’ils soient produits dans le pays, ou importés depuis l’autre bout du monde. Concrètement, lorsque la France achète un produit fabriqué à l’étranger, elle achète également les gaz émis par les pays producteurs. Ce contenu carbone dépend notamment des conditions de fabrication, des modes de transports et d’acheminement choisis pour les produits importés.

De fait, l’empreinte carbone française décolle. La France présente même l’un des plus forts taux d’importation d’émissions de CO2 avec une augmentation de 54% entre 1990 et 2012. Tandis qu’il faudrait limiter l’empreinte carbone moyenne de chaque Terrien à « 2 tonnes équivalent CO2 par an d’ici à 2050 » pour contenir le réchauffement planétaire à 2°C d’ici 2100, celle-ci est estimée en France à 10,6 tonnes par habitant et par an (contre une moyenne mondiale de 7 tonnes équivalent CO2 par habitant).

A la recherche de notre véritable empreinte écologique

Drôle de constat donc, pour l’hôte de la Conférence sur le climat qui tente de masquer l’impact écologique de ses activités polluantes délocalisées par un inventaire national incomplet. Depuis 2013 – date de la première étude sur cette comptabilisation territoriale imparfaite -, les associations environnementales réclament un changement de méthode. Les émissions importées doivent être prises en compte pour une fixation plus efficace des objectifs de lutte contre le réchauffement climatique.

Consciente de ce manquement, la France a montré sa bonne volonté en adoptant la loi sur la transition énergétique visant à une stratégie « bas carbone » et à la prise en compte de l’empreinte carbone pour le suivi de ses politiques publiques. Une raison de plus pour adopter une économie propre à l’échelle mondiale…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s