Le FN, bientôt à la tête de nos régions ?

Régionales. Marine Le Pen jubile. Manuel Valls et Nicolas Sarkozy paniquent. Avec plus de 30 % des votes, le Front National arrive en tête au premier tour des élections régionales. Tandis que Valls invite ses compatriotes à voter pour la droite dans l’espoir de contrer le FN, le président des Républicains refuse toutes associations avec la gauche.  

L’année 2002 a été marquée par l’arrivée de Jean-Marie Le Pen au premier tour des Présidentielles. L’an 2017 sera-t-il marqué par sa fille ?

Dimanche soir, les résultats du premier tour des élections régionales sont tombés. Et ils ont de quoi inquiéter. Sur 13 régions, 6 tombent dans les mains du Front National. Marine Le Pen comptabilise plus de 40% des suffrages en Nord-Pas-De-Calais-Picardie. Sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, affiche le même score en région PACA. Florian Philippot est lui aussi un grand gagnant avec un résultat de 36% qui l’emmène tout droit au second tour. Certains grâce à un taux d’abstention élevé, proche des 50%.

carte-elections-regionales-2015-premier-tour

A dix sept mois de l’élection présidentielle, tous les partis d’envergure nationale avaient intérêt à engranger un maximum de conseillers régionaux. Pour faire un score, susceptible de peser sur les esprits. Le Front national frappe un grand coup. Les socialistes n’ont pas réussi à séduire. Et le parti les Républicains n’a pas obtenu les résultats espérés.

Loin d’une unité nationale 

Contrairement à Nicolas Sarkozy qui assure ni fusion, ni retrait, le Premier ministre dit « assumer ses responsabilités ». Pour faire barrage au FN, il appelle les électeurs socialistes à voter pour la droite dans les trois régions où le front national arrive en tête. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS a demandé à ses candidats de se retirer. Seul Jean-Pierre Masseret fait de la résistance, dans le Grand Est, malgré qu’il soit arrivé en troisième position, loin derrière Florian Philippot. Il a d’ores et déjà déposé sa liste pour le second tour, au risque de perdre l’investiture du PS.

Au lendemain des bons résultats du Front national au premier tour des élections régionales, la présidente du FN, Marine Le Pen, a savouré ces chiffres et évoque son avenir sur la chaine publique : « Je serai présidente de région jusqu’à ce que je sois élue présidente de la République. »

Lucy Embark

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s