La réforme de l’orthographe… Kézako ?

Les Français adorent râler et le français est une langue qui fait râler. C’est pourquoi l’Académie Française a décidé en 1989 de réformer l’orthographe. Devant le tollé provoqué, la réforme fut rangée dans un vieux placard. Elle y prit la poussière jusqu’à hier ! Est-ce qu’Alain Finkielkraut est derrière tout ça ? Est-ce un complot pour dévaloriser le français ? En tout cas ça y est, à la rentrée on modifie l’orthographe ! 

Ce qui change vraiment 

  • L’accent circonflexe : non chers lecteurs, il ne va pas disparaître. Ce vestige du S dans le vieux français ne sera simplement plus obligatoire sur les lettres i et u (ex : Il entraîne deviendra Il entraine). Bon une règle orthographique n’en serait pas une sans exception : l’accent ne disparait pas quand il marque une terminaison verbale (ex : fût) ou sur les noms propres (tous les Jérôme peuvent reprendre leur souffle) ou quand il y a une distinction de sens (ex : « jeune » VS « jeûne »).
  • Le trait d’union et les ph : on pourra désormais supprimer le trait d’union des mots composés de « contre », « entre », « extra ». Adieu les « extra-terrestres » ou le « porte-monnaie », bonjour aux « extraterrestres » et « portemonnaie ». Les tournures non intuitives sont aussi la cible de cette réforme : vous ne direz plus « Tu vois, faut un gros oignon » mais « Tu vois, faut un gros ognon ». De même vous ne direz plus : « Oh le joli nénuphar ! » mais  « Oh le joli nénufar ! »
  • Les mots composés prendront un s à la fin, par exemple pour cure-dent (qui lui garde son trait d’union, allez chercher à comprendre) vous pourrez écrire : « Jackie, pense à acheter des cure-dents ».
  • Et enfin le participe passé pourra être invariable quand il sera suivi d’un infinitif, par exemple : « Elle s’est laissé mourir, ils se sont laissé faire », mais ce point la devrait faire l’unanimité.

Pourquoi cette réforme ?

L’Académie française la justifie au nom de l’évolution de la langue française, souvent décriée comme trop compliquée « même pour des gens instruits ».

Alors que 274 millions de locuteurs de français sont répartis sur les 5 continents, les éditeurs de manuels de français, sans concertation avec l’Education Nationale, ont décidé de mettre en application la réforme dès la rentrée prochaine. Les services de l’Education nationale démentent l’existence d’une directive sur le sujet et s’étonnent de l’importance que cela a pris. Sur les réseaux sociaux mercredi soir, grâce au #Jesuiscirconflexe ou #ReformeOrthographe, les internautes s’en sont donné à coeur joie, florilège :

 

A lire également sur le sujet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s