[Culture portrait] De l’enfant musicien à Résiste, l’épopée de Victor Le Douarec

Vous avez dit Victor le Douarec? Oui, le jeune homme brun, chanteur et pianiste qui interprète « Mathis » dans Résiste, la comédie musicale à succès de France Gall et Bruck Dawit, sera au Festival d’Avignon avec son tout premier Concert-One man Show. C’est l’occasion de faire un stop sur son parcours, dont la musique est le guide, l’amour aussi… 

Lorsqu’on rencontre Victor, c’est la porte de tout un univers musical qui s’ouvre. Nous sommes dans un théâtre du 19ème arrondissement pour ses premières répétitions, en milieu d’après-midi, non loin d’une école primaire. Le soleil est au beau fixe, tout comme l’atmosphère. Seules trois personnes sont présentes; Victor, son metteur en scène, tout juste diplômé et l’ingénieur son/ lumière.

La salle doit contenir une cinquantaine de places, devant, se trouve la scène où trône un piano. Le piano, pièce maîtresse de Victor depuis qu’il a quatre ans.

Photo Victor LD
Crédit: B. Perroud

Je joue aussi de la guitare mais le piano est mon instrument de prédilection. Mes parents m’y ont mis très tôt et depuis je n’en ai pas décroché. J’ai été élève au conservatoire du 16ème arrondissement, puis à l’American School.

Victor est donc tombé dans le monde artistique tout petit, en plus d’être le fils du metteur en scène Thomas Le Douarec.

Mais avant d’être sélectionné pour l’un des rôles principaux de « Résiste », le musicien en a bavé. A 16 ans, il vient de gagner un concours intitulé « Je veux signer chez AZ », pour Universal. Il est à deux doigts de sortir son premier album. Entre temps, le directeur qui doit s’en occuper, est écarté et le CD ne voit finalement jamais le jour. Victor en profite alors pour améliorer sa musique et sa voix. Il passe des diplômes, compose les paroles de ses chansons… Travailler, toujours plus, c’est son leitmotiv. Et cela finit par payer.

P1020108
© IL

En 2013, il fait la rencontre de Bruno Berberes, directeur de casting de The Voice entre autres qui lui suggère de se lancer dans l’aventure de « Résiste », un tout nouveau spectacle musical initié par France Gall.

Je dois avouer que normalement je ne suis pas un grand fan des comédies musicales… Mais quand on m’a dit Michel Berger, qui a bercé toute mon enfance, évidemment j’ai dit oui tout de suite ! Ils cherchaient un chanteur et pianiste pour le rôle de « Mathis ». S’en sont suivis six mois de Casting, en trois tours. A l’issue de chaque session, impossible de savoir si j’allais atteindre le suivant. Suspens… Et puis, j’ai été pris !

Depuis novembre dernier, les représentations de « Résiste » cartonnent avec plus de 350 000 spectateurs. Décors gigantesques, chorégraphies modernes et chansons de Michel Berger revisitées ,tout en gardant cette pointe de nostalgie… Trois ingrédients qui font la réussite de ces deux heures  intensives de show. France Gall, éternelle épaule de Michel Berger, qui vient presque saluer tous les soirs le public montre à quel point toute l’équipe forme une grande famille.

P1020124
© IL

Victor se reconnaît dans le personnage qu’il incarne, prénommé Mathis;  jeune homme un peu perdu, aux talents de pianiste fulgurants, il effectue ses premiers essais dans une boîte de nuit et rencontre Maguie…

Je me retrouve complètement dans ce personnage, dans le fait qu’il se cherche, qu’il soit aussi sentimental.

En parallèle des dernières semaines de Résiste à Paris et de la prochaine tournée en province, le jeune artiste poursuit son élan en solo, un challenge d’une autre envergure à Avignon. De retour dans ce théâtre du 19ème où il répète sous l’oeil attentif de son metteur en scène, Victor titille des doigts le piano, prend des risques, se remet en question et met à épreuve les paroles de ses chansons.

Lors de la préparation de Résiste, il a fallu que je me fasse violence, pour apprendre à danser notamment. Mais on était une véritable troupe, avec de l’énergie à revendre. Pour mon premier spectacle, c’est différent.. Déjà, je serai tout seul sur scène, et cela change beaucoup de choses ! On se lâche différemment… Mais je suis à l’aise avec mes chansons, c’est ce que j’aime. Mon metteur en scène est aussi là pour vérifier que tout va bien, je lui fais entièrement confiance.

Les paroles de ses chansons, d’où viennent-elles ?

Je les écrites en m’inspirant des expériences que j’ai vécues… Souvent des histoires amoureuses. J’ai aussi choisi deux textes de mon oncle, pour lequel j’ai toujours eu une grande admiration.

Et voilà ce que cela donne en vrai:

Rempli d’envies d’inspiration et de risques, Victor va en surprendre plus d’un, d’une. D’ailleurs à 22 ans, l’avenir musical ne peut que lui tendre les bras.

 Victor Le Douarec sera au Festival d’Avignon du 6 au 24 juillet 2016 et toujours  Mathis dans Résiste jusqu’au 2 juillet à Paris et 25 novembre en province.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s