Macron/Le Pen : le pire cauchemar des Insoumis

le

Après le premier round de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon n’a donné aucune consigne de vote. Le choix s’annonce cornélien pour ses partisans. Une plate-forme d’appui a vu le jour, mardi 25 avril, pour connaître les intentions de vote des Insoumis. 

Jean-Luc Mélenchon pendant un meeting en janvier 2017. Crédit : Jean-Christophe Verhaegen / AFP

“Ni Le Pen, ni Macron !” C’était le cri de colère des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon sur la place de la République, après le résultat du premier tour de la présidentielle (19,58%).

Le réveil fut difficile. À quelques jours du second tour, ses partisans ne sont toujours pas certains de leur prochain vote. Entre Emmanuel Macron, d’un libéralisme jugé extrême, et Marine Le Pen, la vraie droite dure, les électeurs ne s’y retrouvent pas. Une partie des militants a trouvé la solution : ils ne choisiront aucun des deux. D’autres réfléchissent quand même à voter pour l’un des deux candidats.

Le FN, l’avenir des Insoumis ?

Depuis mardi 25 avril et jusqu’au 2 mai prochain, la plateforme d’appui du candidat, jlm2017.fr, a mis en ligne une consultation. Cependant, l’option de vote pour Marine Le Pen n’était pas proposée.

D’un autre côté, inutile de demander de l’aider à leur leader. Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu’il ne s’exprimera pas sur son choix.

La seule chose dont il est sûr : « Pas une seule voix ne doit aller au FN ».

Des partisans  se posent tout de même la question, même si sur la plateforme le choix de Marine Le Pen n’est pas mentionné. Certains électeurs pourraient se tourner vers l’extrême-droite au prochain tour. Pour récupérer les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, un tract de militants du FN tourne sur les réseaux sociaux. Il met en avant les points de convergence qu’auraient les deux politiques, tout en excluant un vote pour Emmanuel Macron. 

Le parti tient cependant à souligner que cette action a été entreprise par des militants.  

«  Ça n’est évidemment pas un tract du Front national, ça n’est évidemment pas produit par nous. On ne sait d’ailleurs pas par qui il a été produit. Mais ça ne nous concerne pas . » s’est défendu Nicolas Bay, le cadre du parti, mardi soir sur Europe 1

Des pétitions pour contester le résultat

Le résultat du premier tour de la présidentielle a fait un tollé sur la toile. Plusieurs partisans de Jean-Luc Mélenchon ont même lancé des pétitions sur Internet afin que le candidat ne reconnaisse pas les résultats des élections.  60 000 personnes ont déjà participé à la pétition sur le site Monopinion.com pour demander une commission d’enquête. Sur les réseaux sociaux, le hashtag #SansMoiLe7Mai.

Ces cris de colère prennent aussi place dans un contexte plus large d’un premier tour assez polémique. De nombreuses procuration ne seraient jamais arrivées à destination et d’autres électeurs estiment avoir été injustement radiés des listes électorales. Le flou reste donc total sur l’intention de vote des Insoumis.

 

Julie Fortun 

Crédit photo à la Une : Joel Saget, Eric Piermont / AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s