Plus de 70 000 euros récoltés pour les proches du policier tué sur les Champs-Élysées

Un collègue de Xavier Jugelé, policier tué lors de l’attentat des Champs-Élysées, a mis en ligne une cagnotte pour aider financièrement sa famille. En quelques jours, ce sont plus de 70 000 euros qui ont été récoltés.

Portrait de Xavier Jugelé lors de l’hommage national rendu à Paris, le 25 avril 2017. Crédit : THIBAULT CAMUS/AFP/Getty Images

La solidarité en ligne. Corentin Rozelot a lancé une cagnotte sur internet samedi 22 avril. Ce membre de la 32ème compagnie d’intervention de la Police nationale était le collègue de Xavier Jugelé, tué le 20 avril dernier sur les Champs-Élysées. « En soutien à sa famille, une collecte nationale est organisée. Merci à tous ceux qui par un petit geste y participeront », a-t-il écrit en présentation de cette collecte de dons. En quelques jours, plus de 70 000 euros ont déjà été récoltés. Il reste plus d’un mois encore pour que chaque personne qui le souhaite vienne soutenir financièrement le Gardien de la Paix décédé. Un véritable soutien national car plus de 900 messages ont été laissés, et plus de 3 400 personnes ont déjà participé.

Mardi 25 avril, son compagnon a rendu un vibrant hommage à Xavier Jugulé, qui a été fait chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume.

« Pour ce qui me concerne, je souffre sans haine. Cette haine Xavier, je ne l’ai pas parce qu’elle ne te ressemble pas ». 

Une phrase célèbre reprise d’Antoine Leiris, dont la femme avait été tuée lors des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan. Un hommage national à la Préfecture de Police de Paris, où étaient présents le président François Hollande, mais aussi Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux candidats qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle.

Enquête en cours

Xavier Jugulé avait été abattu de deux balles dans la tête sur l’avenue des Champs-Élysées. Un individu s’était arrêté près du camion de police visé par l’attaque aux alentours de 21 heures. Armé d’une arme automatique, un kalachnikov de type AK-47, il a commencé à tirer sur les policiers présents, tuant donc l’un d’entre eux et en en blessant un second. Il a ensuite été abattu. L’attaque a ensuite été revendiquée par l’organisation de l’État islamique. Annonce qui reste à vérifier par l’enquête, toujours en cours.

Benjamin Jarrossay

Crédit photo à la Une : AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s