Législatives à Clamart : Jean-Louis Bourlanges est en marche !

L’ancien député européen à la conquête de la ville de Clamart (Hauts-de-Seine). Investi par le mouvement En Marche, Jean-Louis Bourlanges va tenter de séduire les électeurs de la ville pour conquérir la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine, tenue jusqu’à présent par le socialiste Jean-Marc Germain.

Jean-Louis Bourlanges, ancien deputé européen, investi par la Republique en marche sur la 12eme circonscription des Hauts-de-Seine. Crédit : ???

Samedi matin, avenue Victor Hugo, les « marcheurs » sont postés devant l’entrée d’une célèbre enseigne de supermarché. Point névralgique de la ville, ils sont une dizaine à accompagner le candidat Jean-Louis Bourlanges, investi par le parti d’Emmanuel Macron :

« Nous sommes au carrefour majeur de la ville. Tous les habitants du quartier se croisent ici. C’est le meilleur moyen pour discuter avec les électeurs et les convaincre »

Clamart, Avenue Jean Jaurès, Samedi 03 Juin. Jean-Louis Bourlanges et militants au plus près des commerçants. Crédit : ???

« Je mets toute ma force dans ce que je fais »

L’ancien eurodéputé, actuel soutien du nouveau président et vieil ami de François Bayrou, J-L Bourlanges espère bien saisir le cœur des électeurs clamartois «  Je suis un homme libre et fidèle » dégaine le candidat avant de reconnaître n’avoir jamais vécu dans la ville. « Je suis un parachuté c’est vrai, mais un parachuté en marche » dit-il. J-L Bourlanges habite pourtant non loin de là ou il tracte aujourd’hui « je vis à 2/3 km d’ici » s’amuse-t-il en pointant la ville voisine.

L’ancien diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’ENA table sur l’élan de LREM (La république en marche) et la victoire d’Emmanuel Macron le 07 mai dernier pour détrôner la place de Jean-Marc Germain, député PS sortant.

Beaucoup de monde en ce début weekend. Cette banlieue huppée du sud du département des Hauts-de-Seine a massivement voté pour le mouvement En Marche lors des dernières élections. Emmanuel Macron est arrivé en tête au 1er et 2nd tour. Le travail de terrain, Jean-Louis Bourlanges, le redécouvre à nouveau, après avoir interrompu sa carrière politique pendant près de dix ans. « Je mets toute ma force dans ce que je fais aujourd’hui et dans ce que j’espère entreprendre demain » nous confit-il.

Jean-Louis Bourlanges aux côtés d’une riveraine. Crédit : ???

« Un tract distribué c’est potentiellement un bulletin de vote dans l’urne »

Pour se familiariser avec la ville de Clamart et ses habitants, Jean-Louis Bourlanges a commencé sa matinée en rendant visite aux commerçants du quartier. Boulanger, fleuriste, buraliste… ils lui ont tous ouvert la porte pour l’écouter, au mieux pour discuter et échanger « Il porte une étiquette forte aujourd’hui, je pense que c’est toujours intéressant d’être à l’écoute de ce qu’un candidat a à nous proposer » lance Amandine, vendeuse dans une boutique de chaussures. « Il nous faut une majorité parlementaire, c’est un nouveau souffle pour nous, comme pour vous » déclare le candidat avant d’insister que « dans ce jeu là, ce sont les électeurs les plus importants ».

Retour Avenue Victor hugo, les militants alpaguent avec facilité les voyageurs descendant du bus « Votez Bourlanges », « Bourlanges en marche », « Marchez avec Bourlanges ». Emploi, chômage, rythmes scolaires, suppression de la taxe d’habitation… Tout y passe. Des tracts représentant le candidat aux législatives aux côtés du nouveau président de la République sont distribués en pagaille. « On a du succès. Un tract distribué c’est potentiellement un bulletin de vote dans l’urne » lance un marcheur.

J-L Bourlanges en est persuadé, il sera au 2nd tour « je vais certainement me retrouver en tête des votes face au candidat LR » prévoit le septuagénaire. Le pari est déjà gagné selon lui. Pourtant, lors de la dernière élection municipale, la ville de Clamart avait été gagnée par la droite.

Midi, l’opération tractage est terminée. Prochain rendez vous lors de la réunion publique qui se tiendra dans au Théâtre des Sources le 6 juin au soir avant le premier tour de l’élection des législatives le 11 juin prochain. « C’est une campagne courte mais intense. Bientôt ce sera le choix des électeurs et il faudra respecter leur choix » dit J-L Bourlanges avant de conclure avec sourire « la suite au prochain épisode. »

 

G.H

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s