Législatives : dernière ligne droite pour le candidat En marche

Jeudi 9 juin, quai François Mauriac, Paris. Les sympathisants du candidat En marche de la 9e circonscription de Paris brandissent des drapeaux bleu blanc rouge. Il est 18h50 et la foule s’entasse sur la péniche Aabysse, où Buon Tan tient sa dernière réunion publique à la veille du premier tour. Au loin, Bercy trace l’étendue de l’horizon crépusculaire.

Le candidat de « La République en marche » arrive à la péniche Aabysse, ou il tient son dernier meeting avant le premier tour. (Cr Ph : Bureau QG Bnf)

« Je sais qu’avec Buon Tan, le commerce du 13e arrondissement va fleurir. Sur la même ligne que le président de la république, il souhaite donner plus de liberté aux petites et moyennes entreprises » une adhérente du mouvement.

La grande majorité des sympathisants présents sont des jeunes de la communauté chinoise.

Accompagné de sa suppléante, Alexandra Laffitte, Buon Tan arrive à la péniche, à 19 heures 10, où une cinquantaine de personnes l’attendaient. On découvre un homme d’une quarantaine d’années aux cheveux poivres et sel, sourire aux lèvres, il annonce déjà la couleur : « Nous sommes en marche vers une meilleure transparence, une meilleure approche des besoins locaux. » Le ton est donné et les premiers jalons posés.

Les parties prenantes

Au sein du public, le responsable formation de l’association Mission locale soleil s’explique : « Nous accompagnons les jeunes en recherche d’emploi. Nous avons besoin que les politiques publiques aillent dans ce sens. Buon Tan a mené sa campagne en insistant sur la situation précaire des jeunes. Nous menons le même combat. »

L’ambiance est plutôt bon enfant. Verres à la main, les sympathisants posent des questions au candidat à la fin de son discours. «  Le taux de délinquance dans certains quartiers à Paris 13 a augmenté entre 2012 et aujourd’hui. Les riverains s’en plaignent. En vain », lance Gaëlle, femme au foyer et mère de deux adolescents. Avec sa longue chevelure blonde ramassée en une queue de cheval, elle incarne l’image de la femme moderne soucieuse de l’éducation et l’avenir de ses enfants.

Avec un air rassurant, Buon Tan avance : « En 2003, Nicolas Sarkozy a supprimé la police de proximité. Je propose de défendre l’idée de ré-internaliser les effectifs de cette police. Nous souhaitons établir une relation de confiance avec nos jeunes. »

Le candidat en lice a répondu a toutes les questions posées par le public, avant de finir : « Si je suis élu, je dirigerai le navire vers une position stable, en toute sécurité. » Rejoindre le navire Buon Tan, tel est le défi lancé aux habitants du 13 eme arrondissement.

Oumaima Bouzmane

(Cr ph : MinuteNews)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s