Natalia Pouzyreff à Saint-Germain-en-Laye : « Prudence est mère de sûreté »

À trois jours du premier tour des législatives, nous avons suivi Natalia Pouzyreff, candidate de « La République en Marche », qui attend dimanche avec fébrilité. Elle se présente dans la 6e circonscription des Yvelines.

Wikipédia

« T’inquiète même pas Natalia. Les conservateurs se sont barrés de Saint-Germain depuis longtemps. C’est notre ville maintenant. C’est ta ville. » un jeune homme, casquette vissée sur la tête.

Il y a quelques semaines, Natalia Pouzyreff lançait sa campagne. Celle qui pensait pâtir d’un « déficit de notoriété » arbore un sourire rayonnant:

« Non seulement les gens me reconnaissent dans la rue, mais en plus ils m’encouragent. Ils ont confiance en moi, et en La République en Marche »

Les gens la saluent, ils veulent partager un verre avec elle. Dans la chaleur enveloppante de ce matin de printemps, celle qui est de nature si craintive veut y croire:

« J’avais peur vous savez, mais l’espoir renaît. J’étais inconnue il y a quelques jours, et regardez aujourd’hui. La campagne de proximité, c’est extraordinaire. »

D’enseignante à députée

Citoyens, anonymes, et parfois novices en politique, la République en Marche a beaucoup misé sur des candidats émanant de la société civile. Natalia Pouzyreff est aujourd’hui enseignante en sciences physiques. Très attachée à son quartier, cette férue de culture a été séduite par Emmanuel Macron et son projet, qui l’ont poussé à s’impliquer en politique. Dans quelques jours, les électeurs voteront. La candidate est sur le pied de guerre. Les membres de son équipe de campagne sont de plus en plus confiants. Natalia est prudente. Face à elle, le député sortant Pierre Morange (LR), figure locale, jouit d’une grande notoriété. Alors, l’enseignante en sciences physiques ne ralentit pas le rythme et continue son combat, ou plutôt sa « bataille »

« Il faut se battre, et ne se reposer sur aucun acquis »

« Les gens sont bienveillants à notre égard » sourit Natalia. Ce jeudi matin, beaucoup de militants sont postés à des points stratégiques. Affichettes dans la main, personne ne passe sans être interpellé. Ils tractent avec tact.

La candidate déambule dans les artères. Rue au pain, rue de Pologne, elle arrive sur la Place du Marché. Mine fraîche et démarche assurée, Natalia Pouzyreff ne semble guère porter d’importance à la paperasse.

« L’important, c’est la proximité, faire savoir aux personnes que vous êtes là pour eux. Le relationnel, c’est une des mes qualités », exprime Natalia Pouzyreff

Et pas question de manquer une occasion de convaincre:

« demain, je ferai une réunion publique pour clôturer le premier tour. Je veux qu’un maximum de gens vienne y assister. Je compte bien leur faire savoir aujourd’hui »

Malgré les signes extérieurs d’une victoire quasi-acquise, Natalia ne veut croire que ce qu’elle voit. Et si le premier tour s’avère fructueux, pas question de s’enthousiasmer à outrance. Et dans l’hypothèse d’une victoire au second tour ? « Dans ce cas-là, je sabrerai le champagne. Je vous le promets ».

Tristan Poirel

 

Crédit photo à la une : ???

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s