Qui est Ronan Farrow, le journaliste qui a fait « tomber » Harvey Weinstein ?

Fils de Mia Farrow et de Woody Allen, les coulisses d’Hollywood n’ont pas de secrets pour lui. A 29 ans, il est celui qui a fait « tomber » le producteur de Pulp Fiction, Harvey Weinstein.

Michael Lossicano/Getty Images

Son enquête explosive dans The New Yorker a incité de nombreuses femmes à sortir du silence. 13 se sont directement confiées à lui. Ronan Farrow a exposé l’affaire Weinstein au grand jour. La sombre industrie cinématographique, il la connaît sur le bout des doigts. Mise en lumière sur celui dont la vie est bercée par les scandales.

Au bord de la trentaine, il a déjà une carrière bien remplie. Bachelier à 15 ans, avocat de formation et ancien conseiller à la jeunesse d’Hillary Clinton, il brille également en tant que journaliste. Los Angeles Times, The Wall Street Journal, The Guardian, il anime aujourd’hui Undercover with Ronan Farrow sur NBC. Il est surtout fils de stars. Considéré officiellement comme le seul fils biologique du couple Farrow/Allen. Pour autant, les médias ont noté sa ressemblance avec Frank Sinatra, l’ex-mari de l’actrice. « Nous sommes tous possiblement l’enfant de Frank Sinatra » avait-il répondu, avec humour, à cette rumeur.

Le drame familial touchant le couple dans le début des années 90 n’a pas laissé le jeune homme indemne. Mia Farrow découvre à l’époque la liaison charnelle entretenue entre son mari et sa fille adoptive, Soon-Yi. C’est à ce moment que Ronan tourne le dos à Hollywood ayant pris parti pour Woody Allen. Il mène un combat auprès de sa mère contre les démons de son père. L’affaire ne s’arrête pas là, une plainte est déposée contre l’acteur pour abus sexuels sur sa fille, Dylan Farrow, alors âgée de 7 ans à l’époque.

« Je crois ma sœur (…) Je me rappelle avoir été troublé par le comportement de mon père lorsque j’avais 5 ans : il montait dans le lit de ma sœur en plein nuit et la forçait à lui sucer le pouce » témoigne Ronan Farrow dans The Hollywood Reporter en mai 2016.

Un an plus tard, le journaliste dénonce les agissements de la grosse tête de The Weinstein Company. Provoquant d’immenses répercussions à Hollywood, il libère la parole de plusieurs victimes, certaines françaises. Son enquête, publiée le 6 novembre dans The New Yorker, succède à l’article à charges du New York Times à l’origine du licenciement du producteur. 10 mois : c’est le temps de travail pour mener cette enquête. S’il n’a pas encore précisé la date de son prochain article, une chose est certaine : Harvey Weinstein ne sera plus le seul dans les filets de Ronan Farrow.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s