Sur les marches du Festival de Cannes, 82 femmes appellent à l’égalité

Samedi, une montée des marches uniquement féminine en faveur de l’égalité des sexes a eu lieu au Festival de Cannes.

82 femmes sur les marches du festival de Cannes. Crédit : Abaca

Ce samedi 12 mai, une montée des marches 100% féminine a été organisée au Festival de Cannes. 82 femmes du cinéma, réalisatrices, actrices, monteuses et productrices ont décidé de protester contre les inégalités entre les femmes et les hommes dans le monde du septième art. Parmi elles figuraient le jury majoritairement féminin et sa présidente Cate Blanchett mais aussi Marion Cotillard, Jane Fonda, Julie Gayet et Agnès Varda.

82 femmes, nombre de nominées à la Palme d’or

82 est un nombre symbolique : c’est le nombre de femmes nominées à la Palme d’or depuis la création du festival en 1946. Face à elles, 1 688 hommes l’ont été. Un écart énorme que la présidente du jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda n’ont pas manqué de souligner :

« Les femmes ne sont pas minoritaires dans le monde, et pourtant, notre industrie dit le contraire »

L’actrice et la réalisatrice ont également rappelé, à leur tour en anglais puis en français, que seulement deux femmes ont remporté la Palme d’or en 71 ans. Il s’agit de Jane Campion pour La Leçon de piano à ex-aequo avec le réalisateur Chen Kaige en 1993 et Agnès Varda elle-même, pour une Palme d’honneur. Au contraire, 71 réalisateurs masculins l’ont obtenue.

Un appel à l’égalité dans le monde du cinéma et partout ailleurs

Les deux femmes ont appelé à l’égalité salariale mais également à l’équité et la diversité dans le milieu du cinéma :

« Nous mettons au défi nos institutions pour organiser activement la parité et la transparence dans les instances de décision. […] Nous demandons l’équité et la réelle diversité dans nos environnements professionnels »

Cette montée des marches a eu lieu avant la projection du film Les filles du soleil, réalisé par Eva Husson, l’une des trois femmes en lice pour la Palme d’or. Les deux autres nominées sont l’Italienne Alice Rohrwacher pour Heureux comme Lazzaro et la Libanaise Nadine Labaki pour Capharnaüm.

Simon Brazeilles

 

Crédit photo à la une : Stéphane Cardinale/Corbis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s